Accueil du site
Soigner et être soigné
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Les expositions virtuelles

Soigner et être soigné

Tant du point de vue de la stratégie militaire que de l’armement utilisé, le conflit impose à la médecine de guerre une évolution majeure. Dès la fin 1914, ce sont des centaines de milliers de blessés qu’il faut pouvoir prendre en charge. Leur évacuation vers l’arrière semble être la seule solution pour désengorger les structures de l’avant. Des trains sanitaires sont progressivement organisés. Les chirurgiens sont affectés au plus près des lignes pour permettre le triage et le traitement d’un maximum de blessés au moyen des techniques les plus modernes, bien qu’ encore rudimentaires. On dénombre au cours de la guerre quelque 3 500 000 blessés du côté français, dont 1 100 000 invalides permanents.

Parcours de vie