Accueil du site
Le déclenchement des hostilités
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Les expositions virtuelles

Le déclenchement des hostilités

Latent depuis des années, le conflit est finalement déclenché au début de l’été 1914 par l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, héritier du trône austro-hongrois, à Sarajevo, commis par un nationaliste serbe, Gavrilo Princip. Dès lors, la déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie à la Serbie entraîne, par le jeu des alliances, les pays européens et leurs colonies dans un affrontement sans précédent en l’espace de quelques semaines. La France, le Royaume-Uni et la Russie s’opposent ainsi aux empires allemand, austro-hongrois et ottoman. Préparée de longue date par les autorités politiques et militaires, une telle issue aboutit à la mobilisation rapide de la population masculine à compter du 2 août et à la proclamation de l’état de siège. En France, plus de trois millions d’hommes se retrouvent sous les drapeaux en quelques semaines. Il s’agit pour la majorité d’entre eux d’un retour vers un univers familier en raison des obligations militaires qui existent à l’époque. En Isère, comme ailleurs, la mobilisation est accueillie par la population avec une certaine surprise et gravité avant que l’enthousiasme patriotique n’apparaisse au départ des soldats sans gommer néanmoins les inquiétudes.


Partager cette page  

Vue de l'expo