Accueil du site
Accueil / Grenoble-Isère 1943
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Grenoble-Isère 1943

L'automne 1943 constitue un tournant dans l'histoire de Grenoble et de l'Isère au cours de la Seconde Guerre mondiale. L'occupation nazie qui débute engendre une répression sans précédent pour anéantir la Résistance en particulier lors de la journée tragique du 11 novembre et de celles du 25 au 30 novembre connues sous le nom de « Saint-Barthélemy grenobloise ». Soixante-dix ans après, le Conseil général de l'Isère et la Ville de Grenoble ont choisi de rendre hommage à celles et ceux qui en furent les victimes.

Il y a 70 ans... automne 1943

  Septembre 1943

8-9 septembre : suite à l'armistice signé entre l'Italie et les Alliés, les troupes allemandes prennent possession des territoires placés jusqu'alors sous occupation italienne. La 157e division allemande prend ses quartiers à Grenoble et instaure une occupation beaucoup plus violente que les Italiens. La répression de même que les actions de résistance s'intensifient.

 

 

Octobre 1943
1er octobre : première action allemande anti-juive au cours de laquelle des Juifs sont raflés dans un hôtel à Saint-Pierre-de-Chartreuse.

Novembre 1943

11 novembre : malgré les menaces et interdictions du gouvernement de Vichy, plus de deux mille personnes se rassemblent dans les rues de Grenoble afin de commémorer l'armistice de 1918. 600 personnes sont arrêtées et 369 déportées vers les camps de concentration.

 

 

14 novembre : le résistant Aimé Requet fait sauter le polygone d'artillerie où sont stockées des réserves en munitions. Deux cents tonnes d'explosifs et de munitions disparaissent en fumée.

 

 

 

25-30 novembre : « Saint-Barthélemy grenobloise », cette expression désigne la semaine durant laquelle les principaux responsables de la Résistance iséroise tombent sous le feu d'une équipe de collaborationnistes. Parmi les victimes de cette « semaine sanglante » se trouvent Jean Bistési, Victor Carrier, Gustave Estadès, Jean Pain, Jean Perrot et Gaston Valois.

 

 

Décembre 1943

2 décembre : faisant suite à l'attentat du polygone d'artillerie, le résistant Aloyzi Kospicki fait sauter la caserne de Bonne et les trente tonnes de munitions qui y sont entreposées.

Nuit du 21 au 22 décembre : exécution du doyen René Gosse et de son fils Jean, membres des réseaux de résistance « Marco polo » et « Jade-Amicol » à Saint-Ismier.

23 décembre : en répression à l'exécution d'un soldat allemand, une vaste opération de police est lancée place Vaucanson à Grenoble. 200 passants sont raflés et 100 sont déportés vers les camps de concentration.

Les rendez-vous

Mardi 5 novembre 2013

Commémoration annuelle de la remise de la Croix de l'ordre de la Libération à la Ville de Grenoble par le général de Gaulle, le 5 novembre 1944.

17h30

Dépôt de gerbe du Conseil National des Communes Compagnon de la Libération
Plaque des 13 Compagnons de l'Isère
Organisée par la Ville de Grenoble
Esplanade des Communes Compagnon de la Libération, parc Paul-Mistral
à Grenoble

18h

Inauguration des expositions à l'Hôtel de ville de Grenoble

Grenoble-Isère 1943, résistance et répressions - Portraits
Exposition présentée du 5 novembre au 5 décembre 2013
Patio de l'Hôtel de Ville, boulevard Jean Pain

Résister ! Les Compagnons de la Libération 1940-1943 
Exposition présentée du 5 novembre au 5 décembre 2013
Hall d'honneur de l'Hôtel de Ville, boulevard Jean Pain

Lundi 11 novembre 2013 

10h15

Commémoration annuelle des arrestations et des déportations consécutives à la manifestation patriotique du 11 novembre 1943 Organisée par la Ville de Grenoble, dans le cadre de la Journée Nationale du 11 novembre, en lien avec la Préfecture de l'Isère et l'Amicale des Déportés du 11 novembre 1943.
La cérémonie sera marquée par l'inauguration d'une nouvelle plaque commémorative.
Place Pasteur à Grenoble

Lundi 25 novembre 2013 

 11h

Commémoration annuelle de la « Saint-Barthélemy grenobloise »
Organisée au Mur du souvenir, par la Ville de Grenoble et le Conseil général de l'Isère, en relation avec la préfecture de l'Isère et l'association Résistance unie.
Place de la Résistance à Grenoble

18h

Inauguration de l'exposition
Automne 43
Résistance et répressions

Exposition présentée du 26 novembre 2013 au 19 mai 2014
Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère, 14, rue Hébert à Grenoble

 

Vendredi 29 novembre 2013

10h30

Commémoration annuelle des 70 ans de la mort du docteur Gaston Valois, responsable des Mouvements unis de la Résistance (MUR).
Organisée par la Ville de Grenoble et le Conseil général de l'Isère. Mur du souvenir, Place de la Résistance à Grenoble

11h30

Présentation de l'ouvrage Gaston Valois, suivie de la projection en avant-première du film La Saint-Barthélemy grenobloise. La traque de la Résistance.
Palais du parlement, place Saint-André à Grenoble

 

Mercredi 29 Janvier 2014

Lancement de la version itinérante de l'exposition Automne 43. Résistance et répressions
Exposition présentée du 29 janvier au 15 février 2014, en partenariat avec la Ville de Saint-Marcellin.
Médiathèque,
1, boulevard du Champ de Mars à Saint-Marcellin

Partager cette page  

  Accueil  |